l'île Bonaparte

La période révolutionnaire s’écoule à Bourbon dans un calme relatif. Une Assemblée coloniale prend le pouvoir, promulgue, tout en atténuant leurs effets, les nouvelles lois de la nation, et freine l’élan révolutionnaire en déportant à 3 reprises des meneurs extrémistes.

L’île Bourbon devient le 19 mars 1793 l’île de la Réunion. L’abolition de l’esclavage, décrétée par la Convention reste en suspens, mais, en 1800, l’Assemblée décide de la suppression de la traite des Noirs.

Le 15 août 1806, nouveau changement de nom : la colonie s’appellera l’île Bonaparte jusqu’au 10 juillet 1810 quand après 2 tentatives infructueuses à Sainte-Rose et à Saint-Paul, les troupes anglaises, supérieures en nombre l’île de France succombe le 10 décembre. L’occupation anglaise dure jusqu’au 6 avril 1815, date de la reprise de possession solennelle de Bourbon rendue à la France par le traité de Paris du 30 mai 1814. L’île Maurice reste aux Anglais.

Le XIXe siècle verra le couronnement de la culture industrielle de la canne qui, plus résistance, supplante caféiers, girofliers, et cultures alimentaires.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site