Mahé de Labourdonnais

Toute cette époque est dominée par la personnalité de Mahé de Labourdonnais qui veut assurer à la France le contrôle des grandes routes maritimes de l’Inde. Bourbon, sans rades ni baies sûres, sera supplantée par l’île de France, où Port-Louis offre les garanties d’un grand établissement maritime. Bourbon ne sera pas pour autant négligée. En 1738, Labourdonnais transfère la capitale de Saint-Paul à Saint-Denis ; il crée de nouveaux quartiers, de nouvelles routes, de nouveaux ponts.

En 1767, la Compagnie des Indes fait faillite, et les 2 colonies, Bourbon et île de France sont rétrocédées au Roi. Le commerce devient libre.

De 1770 à 1783, Bourbon, répondant à la destination que Mahé de La Bourdonnais lui avait assignée, va fournir aux escadres françaises de la mer des Indes ravitaillement, marins et soldats. À la veille de la Révolution, l’île compte 45 000 habitants, dont 8 000 hommes libres.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×