les vestiges du passé

Sur le front de mer, la promenade du Barachois et la place Sarda-Garriga, délimitent des espaces verts, ombragés par de grands arbres. Les jardins sont bordés de vieilles demeures de style colonial, d’où se détache l’Hôtel de la Préfecture, bel édifice terminé en 1741 par Mahé de La Bourdonnais, aujourd’hui résidence du Préfet de la Réunion.

Le Barachois était autrefois un quartier animé : un petit artificiel creusé dans les alluvions et doté d’un débarcadère métallique, permettait aux chaloupes des bateaux ancrés en rade d’accoster. Il y avait aussi un petit train qui transportait passagers et marchandises. Aujourd’hui, plus de train, ni de débarcadère : le front de mer n’est plus qu’un lieu de promenade et de loisirs. La rue de Paris où se trouvent les plus belles maisons de style créole en bois avec leurs grandes vérandas appelées « varangues », leurs colonnes et leurs frontons ornementés, longe en remontant vers le jardin de l’État, le square Leconte-de-Liste, la cathédrale Saint-Denis, puis, encadré de belles maisons particulières, le bâtiment de la Préfecture et celui de l’Hôtel de Ville ; enfin, l’ancien Hôtel de l’Evêché, devenu depuis 1912 le musée d’art Léon Dierx qui renferme la célèbre collection de tableaux d’Ambroise Vollard, né à Saint-Denis.

Au jardin colonial dit Jardin de l’État et au Muséum d’histoire naturelle sont rassemblés les vestiges de la faune endémique réunionnaise.

Un autre lieu typique de la vieille ville est celui de la rue du Grand-Chemin, actuellement rue du Maréchal-Leclerc, animé par 2 marchés : le Petit et le Grand Bazar et toute une série de boutiques qui vont de l’échoppe au supermarché. Dans certains il est de bon ton de marchander, dans d’autres les prix indiqués sont immuables ou presque. On y trouve tous les produits, que ce soient les produits agricoles exposés au « bazar » ou les produits manufacturés importés de France ou d’ailleurs.

Autour de la vieille ville s’étendent les quartiers neufs qui présentent chacun un caractère particulier.

Les quartiers résidentiels de Belle-Pierre et Montgaillard situés en altitude, permettent aux belles villas modernes de jouir d’un climat agréable et d’une vue dégagée et un peu partout surgissent de grands ensembles à prix modérés construits par des collectivités locales : ce sont les quartiers de la Source, du Chaudron et de Vauban.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site